Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Hommage à l’adjudant-chef Roger ARTAUD, décédé le 23 octobre 2013

Hommage à l’adjudant-chef Roger ARTAUD, décédé le 23 octobre 2013

 

ACH Roger ARTAUD

N'ayant pu contacter sa famille, ce rappel s'appuie sur les documents donnés par notre camarade lors de son adhésion à notre section.

Notre camarade est né le 4 décembre 1921 dans le Gard.
Pour échapper au STO, il s'engage en 1941 au 12ème cuirassier en garnison à Orange, beau régiment qui s'est bien battu durant la campagne de France de 1940.
Volontaire, il est affecté au 12ème régiment de Chasseurs d'Afrique au Maroc en mai 1942. Après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord (1943), Roger Artaud est affecté au 12ème Cuirassier, recréé par dédoublement du 12ème régiment de Chasseurs d'Afrique. Avec le 12ème RC, rattaché à la 2ème DB du général Leclerc, le brigadier-chef Artaud rejoint l'Angleterre, participe aux combats de Normandie, à la libération d'Alençon.

Il est une première fois cité à l'Ordre du Corps d'Armée au cours des combats près de la gare des Invalides à Paris le 24 août 1944, rétablissant la situation, alors que son chef de char avait été tué et deux autres chars de son peloton détruits.

Il est à nouveau cité à l'Odre de l'Armée au cours de la percée de la 2ème DB en direction de Stasbourg :

« Conducteur du char de tête « Paris II » qui, dans la journée des 20 et 21 novembre 1944, pendant notre rapide avance du canal de la Marne, au Rhin, aux Vosges, s'est montré un conducteur parfait, joignant à une connaissance approfondie de son matériel et à sa grande compréhension du terrain, un allant et une audace magnifique ; son char ayant été détruit par un bazooka au col de la Petite pierre, a sauté hors du poste avant et a tué les servants de cette arme. »

Avec son régiment, il est des premiers à entrer dans Strabourg le 23 novembre 1944.

Au printemps 1945, Roger Artaud poursuit le combat dans la réduction de la poche de Royan dans la

reconquête de la pointe de la Coubre.

A la fin de la guerre, il cantonne avec son régiment en Allemagne à Tubingen.

insigne 12 cuirassier

Insigne du 12ème Cuirassier
Devise : « In periculo ludunt »
(Ils prennent plaisir au danger)

 

 Promu MDL/chef, il effectue séjour en Indochine de 1949 à 1952 dans la zone des plateaux montagnards (PC, Dalat) au 4ème Escadron de reconnaissance comme adjoint puis chef d'un peloton, et les derniers mois, comme comptable auto matériel du Corps.
Il obtient une nouvelle citation à l'ordre de la brigade :
« ... A rempli ces différents emplois avec une conscience et une foi remarquables, obtenant partout un rendement maximum.
Connaissant parfaitement le marériel, a rendu de précieux services dans l'instruction du personnel montagnard. »

Notre camarade terminera sa carrière avec le grade d'adjudant-chef après avoir fait campagne en Algérie.

L'adjudant-chef ARTAUD Roger était Chevalier de la Légion d'Honneur, Médaillé Miltaire, titulaire de la Croix de guerre 1939/45 avec deux citations (1A, 1CA), de la crox de guerre des TOE avec 1 citation (1B) et des médailles commémoratives afférentes à ses campagnes.

Notre section Languedoc sud des Décorés de la Légion d'Honneur au Péril de Leur Vie est fière de l'avoir compté parmi ses membres. Notre vice-président, le colonel Lucien Moreau avait eu l'honneur de le faire chevalier de la Légion d'Honneur à Béziers le 16 août 1992.

decoration ACH ARTAUD